En direct
CultureSciences
Mardi 7 novembre à partir de 18h00

Formations

3ème année : options

Option d'ingénieur : Production végétale durable

- Thématique de la formation : agronomie et productions végétales
- Niveau d'entrée : Ingénieur
- Niveau de sortie : Bac +5
- Public concerné : Formation initiale ou Formation continue ou Etudiant étranger
- Date de début de la formation : Septembre
- Période de la formation : Année entière
- Nombre d'heures de la formation : 404
- Nombre de crédits ECTS : 60

Objectifs de la formation

Une option ouvrant aux métiers de la gestion de la production végétale dans un cadre de contrainte résultant des filières, des caractéristiques du milieu physique, des enjeux environnementaux et du contexte socio-économique des exploitations et territoires agricoles.

Conditions d'admission

L'option est ouverte aux élèves ingénieurs de Montpellier SupAgro et aux élèves ingénieurs provenant des écoles d'agronomie, en fin de 2ème année, ainsi qu’aux étudiants de type Erasmus de niveau Master 1.

Elle s’adresse aux étudiants qui ont suivi une formation initiale en agronomie générale et des enseignements de base en sciences de l'ingénieur.

Le recrutement des élèves issus des autres écoles que Montpellier SupAgro et des étudiants Erasmus est effectué courant juin, après étude du dossier par le Comité de diplôme d'ingénieur agronome de Montpellier SupAgro.

La troisième année est accessible en suivant deux voies possibles :

Voie classique

Voie classique

Avec un stage de fin d'études de 6 mois

Nouveau

Voie de l'alternance

Avec contrat de professionnalisation de 13 à 15 mois, combinant des périodes de formation en entreprise et à Montpellier SupAgro

En savoir plus sur l'alternance...

Modalités d'inscription


Débouchés

- Bureaux d'études, sociétés de prestation de service, Instituts Techniques
- Sociétés d'aménagement rural et périurbain
- Chambres d'agriculture et autres structures de développement agricole
- Service environnement de grandes entreprises, Service achat des groupes agroalimentaires
- Sociétés de distribution d'engrais et amendement, Coopératives et groupes coopératifs
- Sociétés d'expérimentation pour la création de références variétales ou agronomiques

Contenus de la formation

3 blocs d’enseignement :

  1. Connaissances et outils de l’agronome :

Fonctionnement écologique des sols, Fonctionnement des écosystèmes cultivés, Analyse spatiale des systèmes de cultures et sols et Statistiques sont l’occasion d’approfondissements disciplinaires en agronomie et en écologie des sols et d’acquisitions d’outils de l’agronome comme l’analyse spatiale et les statistiques dans les deux cas appliquées aux questions agronomiques ou environnementales.

         2 .Mise en situation professionnelle et apprentissage pratique :

Diagnostic Agronomique In situ, Ingénierie Agro Ecologique, Approche régionale et qualité dans les filières, Méthodologie d’Approche Régionale et de Projet, Analyse des métiers et des missions de l’ingénieur agronome  et le PROJET sont l’occasion de la mise en application des connaissances et des outils de l’ingénieur agronome, à différentes échelles d’espace : de la parcelle au bassin de production agricole, en interaction avec les acteurs. En particulier, le module long Ingénierie Agro-écologique permet aux étudiants d’intégrer les disciplines d’appui de l’agronomie (protection des plantes, génétique, écophysiologie) afin de proposer un système de culture innovant répondant à une problématique de production agricole identifiée.Par ailleurs, des rencontres avec des professionnels permettent à l’étudiant de cerner les missions de l’ingénieur agronome et de se projeter dans son avenir professionnel. Enfin, le projet collectif consiste à étudier une question ou un problème réels, posés par des professionnels. La gestion par projet y est enseignée et appliquée. Les étudiants fonctionnent en autonomie, comme un bureau d’études. Le projet donne lieu à propositions et restitutions écrites et orales.

       3. Réflexion sur enjeux et démarches :

La problématique de l’intensification écologique et l'organisation de débats par les étudiants ont pour objectif d’aider ces derniers à se positionner face aux grands enjeux auquel ils seront confrontés dans le monde professionnel et d’interroger leurs pratiques de scientifiques, notamment via des analyses critiques de textes.

Stage

Les étudiants réalisent un stage de 6 mois en entreprise, en organisme de recherche finalisée, en organismes de développement, ou en bureaux d’études, en France comme à l’étranger, pour se confronter aux métiers de la gestion et de  la production, du développement, de la préservation de l’environnement ou de la recherche appliquée. (Liste des mémoires depuis 2004 disponible auprès de isabelle.bastie@supagro.fr).

Aidé par un double tutorat (entreprise et école), l’étudiant parcourt les étapes d’une démarche scientifique en situation, sur une question posée par des professionnels, exigeant une approche diversifiée utilisant les avancées de la recherche et incluant les composantes économiques.

Equipe

Les étudiants sont encadrés par une équipe d’enseignants-chercheurs et de chercheurs (SupAgro, INRA,Cirad) insérés dans les activités professionnelles agricoles en France et à l’étranger, et s’appuyant sur les UMR des secteurs de l’Agronomie, des Milieux (écologie des sols en particulier : UMR LSTM et Eco&Sols), et de la Production Végétale  (notamment l’UMR System).

Programme de la formation


Lieu où se déroule la formation

Montpellier SupAgro
Campus de La Gaillarde

Responsable(s) de la formation

Aurélie METAY, Brigitte BRUNEL

Partenaire(s) co-habilité(s) pour cette formation

INRA
CIRAD
UMR LSTM
UMR Eco & Sols
UMR SYSTEM
et d'autres UMR des secteurs de l’Agronomie, des Milieux, et de la Production Végétale

Date de dernière mise à jour : 05/12/2017