Formations

3ème année : options

Option d'ingénieur : Amélioration des plantes et ingénierie végétale méditerranéennes et tropicales

- Thématique de la formation : biologie, écologie et biodiversité; agronomie et productions végétales
- Niveau d'entrée : Ingénieur
- Niveau de sortie : Bac +5
- Public concerné : Formation initiale ou Formation continue ou Etudiant étranger
- Période de la formation : Année entière
- Nombre d'heures de la formation : 450
- Nombre de crédits ECTS : 60

Objectifs de la formation

Couplée à la spécialité SEPMET (Semences Et Plants Méditerranéens Et Tropicaux) du Master 3A (Agronomie et Agro Alimentaire) destiné à des étudiants des pays du pourtour méditerranéen et du Sud, la spécialisation APIMET formera des ingénieurs agronomes capables

  • d’appréhender les besoins des utilisateurs pour la production végétale dans ces pays, ou plus généralement l’utilisation du matériel végétal dans les milieux à fortes contraintes,
  • de formuler les problématiques propres à ces différentes situations,
  • de caractériser en les qualifiant et les quantifiant les états du végétal dans ces milieux,
  • de proposer des solutions appropriées à la résolution des contraintes rencontrées.

Télécharger la plaquette de présentation de la formation

Conditions d'admission

La formation est ouverte aux élèves ingénieurs agronomes en fin de 2° année (ou équivalence), ayant une formation initiale en agronomie générale, et ayant pu, si possible, approfondir les connaissances en biologie végétale (génétique, écophysiologie, physiologie, biologie moléculaire), avec une ouverture sur les sciences de l’ingénieur et les sciences économiques.

Modalités d'inscription

L’option se déroule soit par la voie classique (avec stage de fin d'études de 6 mois), soit en alternance pour renforcer ses compétences professionnelles (contrat de professionnalisation de 15 mois, combinant des périodes de formation en entreprise et à Montpellier SupAgro).

Pour vous aider dans vos recherches, suivez le guide (la démarche, les aides financières...) et consultez le "mode d'emploi du contrat pro" (informations pratiques).

Pour renseigner avec précision l'entreprise sur le contrat de professionnalisation, reportez-vous au formulaire d'information destiné à l'employeur.

Dans votre intérêt, il est souhaitable de rechercher une structure d'accueil le plus tôt possible. Pour connaître le type de missions confiées dans le cadre de l’alternance, l’organisation pratique des périodes en entreprise / à Montpellier SupAgro, etc..., contactez les responsables de la formation.

Débouchés

L’objectif de l'option APIMET est de former des ingénieurs spécialistes du végétal pour les milieux méditerranéens et tropicaux. Elle débouche sur l’amélioration variétale, la filière semences et plants, et sur l’ingénierie des plantes, notamment pour sa mise en œuvre dans les situations contraintes, qu’il s’agisse de zones de production agricole ou de zones non-agricoles. Les métiers sur lesquels débouche la spécialisation sont donc très divers mais centrés sur les applications de l’expertise végétale, impliquant l’innovation variétale et sa valorisation, et une capacité à intégrer différentes échelles d’intervention depuis la plante isolée jusqu’au couvert : sélection et création variétale (incluant l’apport des biotechnologies), expérimentation et/ou formation, production et distribution de semences et de plants pour les filières de production, conseil / expertise / diagnostic et services à l’agriculture. Au delà de leurs fortes composantes techniques, ces métiers prennent nécessairement en compte les contextes économique, réglementaire et sociétal. La consolidation des acquis scientifiques et l’expertise technique acquise sur ces métiers comme la connaissance des missions et stratégies des acteurs nationaux et internationaux sont de solides atouts pour le placement. Les entreprises et organismes concernés par ces métiers sont les établissements privés de sélection, de production ou d’agro-approvisionnement, notamment en semences et plants, les organismes de recherche appliquée ou de développement, les centres internationaux de recherche agronomique, les centres de formation, les structures de service ou de conseil à l’agriculture, les bureaux d’étude et les sociétés d’aménagement.

Contenus de la formation

Acquisition de connaissances
La formation permettra d’acquérir les savoirs essentiels à la maîtrise de la production végétale notamment en milieu méditerranéen ou tropical, dans les domaines de l’amélioration et de la sélection variétale, de la production de semences et de plants, de l’agro- et l’écophysiologie, et des outils de l’ingénieur pour les cultures dans les milieux contraints ou artificialisés.

Acquisition de compétences
La formation permettra aussi d’acquérir la maîtrise de différents types d'outils (en métrologie, statistiques, informatique) et de méthodes (biotechnologies, génomique, modélisation, sciences de l’ingénieur), en intégrant les composantes socio-économiques, éthiques, et réglementaires particulièrement importantes dans ces domaines d’activité.
Pour le parcours débouchant sur les métiers de l’amélioration végétale et les activités relatives aux semences et aux plants, l’analyse de l’organisation nationale et internationale de différentes filières de production végétale et de leurs enjeux techniques, économiques, sociaux et éthiques doit conférer aux étudiants une vision d’ensemble de ces filières en identifiant leurs faiblesses et leurs atouts. Il s’agira pour ces spécialistes de tenir compte du contexte socio-économique local mais également de l’environnement national et international. Compte tenu de l’état des filières semences et plants dans ces pays, ces cadres devront également être en mesure de s’investir dans des stratégies de management et d’organisation d’acteurs.

Programme de la formation

La formation approfondira quelques aspects techniques des productions végétales en abordant les différentes étapes liées à l’innovation dans ces productions depuis l’analyse et l’exploitation des ressources génétiques jusqu’au choix d’une méthode de sélection, ainsi que la production des semences. Ces aspects seront liés aux grands questionnements actuels de ces secteurs : gestion de la diversité, résistance aux stress biotiques et abiotiques, progrès génétique, intégration des biotechnologies, qualité des semences, traçabilité variétale. Dans les filières « semences », la démarche qualité est une constante de l’organisation professionnelle et un gage de son efficacité. Cette approche ne sera pas présentée spécifiquement, mais constituera un fil conducteur de la spécialisation. Une approche socio-économique et juridique est proposée sur la base de l’organisation de la filière en France. Elle mettra l’accent sur les aspects réglementaires de protection et de valorisation des innovations variétales.

La formation pluridisciplinaire est fondée sur une approche intégrative, et alterne des apports conceptuels et méthodologiques et le développement d’études de cas choisies de façon à mettre en évidence certaines spécificités des productions en zone méditerranéenne et tropicale, ou dans les milieux contraints en général. Elle s’appuiera sur un réseau disposant d’une expertise variée autour des sciences du végétal, notamment sur le pôle de compétence montpelliérain, (génétique/génomique - physiologie moléculaire - biologie intégrative), qui est sans équivalence au Sud. Dans une optique de spécialisation professionnalisante, ces domaines seront confortés par l’apport d’autres disciplines des domaines des Sciences de l'Ingénieur ainsi que des sciences sociales, économiques et de gestion, pour amener les étudiants à l’opérationnalité qui facilitera leur intégration professionnelle. La formation bénéficiera de la place de la France dans le domaine des semences et des plants, dont l’organisation, les savoirs-faire et la recherche de qualité sont reconnus ; ce contexte constitue un atout majeur et un environnement idéal pour le développement de cette spécialisation qui est ouverte à l’international, proposant notamment des séminaires ouvrant aux problèmes des pays du Sud, et la possibilité d’échanges bilatéraux (stage de longue durée).
La formation s’achève par un stage professionnalisant de 6 mois, réalisé en France ou à l’étranger, et débouchant sur un mémoire écrit et une soutenance orale.

Evaluation :
Au cours des modules, l’évaluation de la formation repose sur le contrôle continu individuel (exposés et comptes rendus), les dossiers collectifs, et les examens de synthèse, au total : 30 crédits ECTS

La réalisation du stage de 6 mois, la rédaction du mémoire de fin d’études et la soutenance orale de celui-ci sont affectés d’un total de :30 crédits ECTS

Lieu où se déroule la formation

Montpellier

Responsable(s) de la formation

Responsables de la formation :
Jean-Luc REGNARD - 04 99 61 25 48 - regnard@supagro.inra.fr
Jacques DAVID - Jacques.David@supagro.inra.fr

Réseau pédagogique :
Il comprend des enseignants-chercheurs, enseignants-consultants ou chercheurs et ingénieurs des structures publiques de recherche du pôle montpelliérain, appartenant soit à des Unités mixtes de recherche (UMRs), soit à des unités de recherche propres (UPR CIRAD), ainsi que des intervenants issus des ICTA, des OPA ou des entreprises travaillant dans le domaine de la production végétale :

Partenaire(s) co-habilité(s) pour cette formation

Pôle montpelliérain :
Montpellier SupAgro
AGROPOLIS et IAM Montpellier (CIHEAM)
UMRs (associant notamment SupAgro, CIRAD, INRA et IRD) : AMAP, BEPC, BGPI, B&PMP, CBGP, DGPC, LSTM, MOISA, PIA, et SYSTEM.
UPR CIRAD, dont : Amélioration génétique d’espèces à multiplication végétative, Plasticité phénotypique et performances agronomiques, Production fruitière intégrée, Systèmes de culture bananes, plantains-et ananas.

Compétences mobilisées au delà du pôle montpelliérain :
Unités INRA : Ecodéveloppement, Plantes et Systèmes de Culture Horticoles, Recherches Forestières Méditerranéennes (Avignon), UR Génétique et Ecophysiologie de la qualité des Agrumes (Corse), URIH (Sophia Antipolis).
ICTA et Agences: AFSSA, Arvalis Institut du Végétal, BRG, Ctifl, ENTAV, FNAMS, GEVES, GNIS, SNES, SOC, etc.
OPA et Entreprises : Agralis Services, Gautier, GCO, Limagrain, Michelin, Nestlé , Sakata, Seminis, Sferis, Syngenta, etc.

Date de dernière mise à jour : 17/07/2015